fbpx

Emerging Trends Advisors Co., Ltd.
306/82 Moo.10, Nongprue, Banglamung,
Chonburi 20150 Thailand

3000 rai de terres récupérées | 330 milliards de Baht d’Investissement

Un coup de pouce important pour la CEE et le district de Si Racha

La société énergétique Américaine Exxon Mobil s’engage à dépenser environ 330 milliards de bahts pour son projet d’extension des craqueurs d’éthylène et de sa raffinerie dans le district de Si Racha, dans la province de Chon Buri. La société mère basée au Texas a planifié l’expansion depuis mars 2018.

Exxon Mobil opère en Thaïlande depuis plus de 120 ans dans le cadre de l’exploitation de la société cotée au SET, Esso (Thaïlande) Plc. La raffinerie de Si Racha a une capacité maximale de 174 000 barils par jour. Chon Buri est une province hôte du programme Phare du Corridor Economique de l’Est (CEE), aux côtés de Chachoengsao et Rayong.

Le Ministre de l’Industrie, Suriya Juangroongruangkit, a révélé que l’Autorité des Zones Industrielles de Thaïlande (IEAT) étudie l’attribution de terrains pour soutenir l’investissement d’Exxon Mobil Corporation dans son projet pétrochimique étendu au Port de Laem Chabang.

Le Ministère et l’IEAT ont convenu de récupérer 3 000 rai de terrain près du port de Laem Chabang, une moitié ou 1 500 rai seront alloués à la nouvelle usine d’Exxon Mobil, le reste étant réservé aux futurs projets de développement de parcs industriels à réaliser par l’IEAT.

Le Ministre a en outre expliqué qu’Exxon Mobil avait proposé de remplir la mer près de leur raffinerie existante à Laem Chabang, car la nouvelle usine pétrochimique aurait besoin d’un approvisionnement en matière première provenant de la raffinerie, ce qui permettrait de réduire les coûts de transport.

Le Ministère de l’Industrie a déjà chargé l’Institut Pétrolier de Thaïlande d’étudier la faisabilité du projet et son impact sur l’environnement. L’étude a débuté en Août et devrait durer six mois.

Suriya a déclaré que si la recherche prouvait que le projet en valait la peine tout en ne posant aucune menace sérieuse pour l’environnement, la remise en état des terres devrait commencer dès que possible. La Nouvelle technologie de pointe mise en décharge contribue à minimiser l’impact environnemental, comme on l’a vu dans de nombreux pays industrialisés tels que le Japon, Singapour et Hong Kong.

Le Gouvernement Thaïlandais invitera les représentants de l’ambassade des États-Unis et Exxon Mobil à se réunir à nouveau avec les agences de l’État pour conclure les incitations. Le ministère évalue soigneusement les avantages et les inconvénients de ce projet. une fois terminé, ce projet contribuera à stimuler l’économie, à créer plus d’emplois et à promouvoir le transfert de technologies de pointe par des partenaires étrangers.

La loi Thaïlandaise stipule que tous les projets de mise en valeur des terres doivent être réalisés par des agences gouvernementales. Par conséquent, IEAT sera responsable du processus de récupération. Une joint-venture entièrement privée peut être créée pour accroître l’efficacité.

M. Suriya a déclaré que les activistes locaux s’opposeraient au plan et que le gouvernement tiendrait compte de leurs opinions, de même que les villageois et les entreprises. Il a également ajouté: “Si l’étude montre que les terres récupérées créeront un stimulus économique, le gouvernement doit promouvoir ce projet”.